Pédagogie ouverte


La pédagogie ouverte a commencé au tournant de l’année 1970. L’avènement de cette pédagogie a débuté par une remise en question de la pédagogie dominante de l’époque. Elle est une pédagogie interventionniste, mais selon des valeurs et des pratiques bien particulières. Elle n’est aucunement une pédagogie du laisser-faire et du laisser-aller.

 Elle met en pratique de belles idées comme l’apprentissage coopératif et participatif, l’enseignement individualisé et la progression continue, l’enseignement par projets, le décloisonnement des matières scolaires, le développement des habiletés multiples et l’utilisation des processus mentaux dans les tâches scolaires.

 La pédagogie ouverte et interactive repose sur trois couples de valeurs explicites : l’autonomie et l’interdépendance, la liberté et la responsabilisation ainsi que la démocratie et la participation. Elle est essentiellement une pédagogie qui renonce à l’uniformisation et à la conformité. Elle cherche plutôt à cultiver l’unique et à proposer de multiples voies pour effectuer les apprentissages. En ce sens, elle prend en compte le projet de l’élève. C’est une école qui adapte ses services, une école qui peut confirmer les apprentissages faits par l’élève, et ce, à différentes étapes de son parcours.

 Dans une classe de pédagogie ouverte, on travaille l’autonomie c’est-à-dire la débrouillardise et la capacité de l’élève à faire ce qu’il a à faire. L’autonomie s’associe à l’interdépendance car chacun est en constante interaction avec les autres et vit ainsi en interdépendance. La liberté et la responsabilisation se concrétisent de la manière suivante : l’élève choisit des idées, des activités et des projets, et ce, à partir des propositions de l’enseignant. Il peut également en proposer. C’est le sens de l’initiative. Cette liberté se traduit par la capacité de faire des choix. Mais l’élève apprend aussi à assumer les choix faits. C’est la responsabilisation, valeur complémentaire de la liberté. La démocratie et la participation se concrétisent par l’exercice du droit à la liberté d’expression en classe et par la coopération entre élèves. Ces valeurs se manifestent par une contribution marquée des élèves à la gestion de la classe et à la résolution des conflits et des difficultés. De plus, la démocratie et la coopération prennent des teintes particulières quand les élèves réalisent des activités ouvertes ou des projets intégrateurs d’apprentissage en équipe ou en grand groupe.

L’autonomie 

L’interdépendance 

La liberté 

La liberté

La responsabilisation 

La responsabilisation

La démocratie 

La démocratie

La participation 

La participation

 

Les talents de Taylor

 L’intégration dans la pratique courante de la théorie des talents multiples de Calvin W. Taylor est l’une des plus grandes innovations de la pédagogie ouverte. Il existe des talents que nous possédons tous, mais à des niveaux différents et qui décrivent les différences individuelles entre les personnes. Ces talents multiples  : la créativité, la communication, la planification, la prévision, la prise de décision et le talent académique servent de pivot pour la conception et la formulation des activités ouvertes d’apprentissage et des projets intégrateurs.

La créativité 

La créativité

La communication 

La communication

La planification 

La planification

La prévision 

La prévision

La prise de décision 

La prise de décision

Le talent académique 

Le talent académique

L’activité ouverte

 L’activité ouverte d’apprentissage est la plus belle trouvaille de la pédagogie ouverte. Elle permet d’utiliser simultanément plusieurs des talents multiples en situation d’apprentissage. Elle concrétise en salle de classe la conception interactionnelle de l’apprentissage.

 Elle comporte cinq caractéristiques. Elle …

  • fait appel à plusieurs habiletés ;
  • intègre plusieurs disciplines ;
  • permet une démarche personnalisée ;
  • a plus d’une solution possible ;
  • permet l’exploitation.

Extrait du site web de Claude Paquette www.claudepaquette.qc.ca